Qui est l'Ordurologue

Spécialiste des réseaux sociaux

Curieux de nature, je suis passé par plusieurs chemins avant de me consacrer aux réseaux sociaux et à l'environnement. Guitariste, première génération de EXTERIO, éducateur en garderie, charpentier-menuisier, artiste sculpteur sont quelques-uns des mes chapeaux.

C'est au début 2019 que je m'inscris à la formation de Stratégie et animation de réseaux sociaux du cégep de Jonquière afin de peaufiner mes compétences en communications. C'est au terme d'un stage de deux mois chez Équiterre que j'obtiens mon diplôme.

Aujourd'hui je t’offre:

  • Création, optimisation et gestion de réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Youtube)
  • Création et mise en ligne de site web avec CMS (WordPress, Jimdo, Square)
  • Optimisation SEO
  • Création de sondage en ligne
  • Prise et retouche de photo (Photoshop, Lightroom)
  • Captation et montagne vidéo (Premier Pro)
  • Création et envoi d’info-lettre
  • Formation pour petite entreprise, artiste, coopérative, centre de service

EXPLORE MES CHAPEAUX

EXTERIO fête ses 25 ans

J’ai commencé ma carrière comme guitariste au sein du groupe EXTERIO. Lorsque le premier album complet est sorti en 2003, il faut dire que ça faisait déjà dix ans qu’on essayait de faire de quoi. Le gros boom qui nous a mis sur la map c’est lorsque Marc Loiselle a commencé à chanter la toune des Whippet et à crier sur celle du Bonhomme 7h avec le groupe. Disons qu'il a une voix très particulière qui nous a permis d’ajouter une couche de professionnalisme à notre musique et de vendre plus de vingt milles copies de ce premier opus.

Et oui, c’était nous.

Exterio en Europe

 

On est donc parti sur la route, faire 30 000 km de tournée dans un autobus jaune à travers le Québec, une heure plus tard dans les maritimes et en Europe, là par contre, on est allé en avion. Ajoutons à cela, 3 vidéoclips en forte rotation à (feu) Musique Plus et des shows avec les plus gros groupes de l’heure, Les Trois accords, Vulgaires Machins, Capitaine Révolte, Grim Skunk.

En 2005 on enregistre un deuxième album, Le délire du savant fou, qui se hisse parmi les meilleurs vendeurs (parce que dans l’temps, les gens achetaient des CD) et le groupe repart en tournée et tourne deux autres vidéoclips. C’est là que j’ai commencé à vouloir faire autre chose. J’ai donc quitté le band et je suis parti avec mon sac à dos pour explorer le monde en solitaire.

Voyages en sac à dos

Université de Moscou

Les milliers de kilomètres avalés lors des tournées avec EXTERIO ont fait naître en moi le désir de découvrir le monde. C'est ainsi que je suis parti à la découverte du Mexique, du Guatemala, du Belize, du Nicaragua, de la République Dominicaine, d'Haiti, du Honduras, de l'Équateur, du Pérou, de la France, du la Belgique, des États-Unis, d’Andorre, de la Suisse, de l'Espagne, de la Russie et de la Finlande.

Route du laguna 69 au Pérou

C’est à travers l’exploration des pays en voies de développement que j’ai découvert que nous vivions dans un monde de surconsommation et où j’ai pris conscience du mensonge qu’on entretient dès notre tendre enfance.

Atelier à ciel ouvert en Équateur

 

Le Grand Foyer culturel de la Place-Des-Arts

J’ai travaillé dans une garderie durant quelques années et un jour j’ai choisi de me recycler et je me suis inscrit à une formation en charpenterie-menuiserie à l’École professionnelle de St-Hyacinthe parce que j’aime l’odeur du bois fraîchement coupé.

Nicolas Des Ormeaux
Ainsi, j’ai eu la chance de travailler sur d’importants chantiers comme la Place-de-Arts, la station de métro Lionel-Groulx, l’école Espace Verre et de donner vie à des maisons signées par des architectes avant me rendre compte que je contribuai à générer plus du quart des déchets qui sont envoyés dans les dépotoirs. Alors j’ai tranquillement commencé à m’en éloigner.

Buffet chinois, une lampe upcycling de LARTISNICK

Et puis vient le jour en 2014 où j’ai eu envie de voler de mes propres ailes. J’ai tranquillement commencé à créer des objets utilitaires (lampes, microphone, horloges, meubles) avec des objets que je trouvais dans les poubelles ou abandonnés dans les rues de Montréal.

Lampe upcycling
Sourire

Après plus d’une dizaine de présences dans les festivals au Québec et gagnant d'un prix du jury et prix coup de cœur du public, j’ai réalisé que j’aime plus informer les gens que de rester dans mon atelier pour créer et vendre pour vivre. Mes créations sont en réalités du matériel didactique lors de mes conférences sur l’économie circulaire et l’upcycling.

Le Slingshot de Montréal au parc La Fontaine

Fort de la prise de conscience que la vie m’envoyait dans la face, j’ai rencontré celle avec qui je partage encore aujourd’hui ma vie. Melsa Montagne est une artiste peintre qui gagne sa vie avec son art et qui sait se contempler de ce qu’elle a. C’est donc elle qui tranquillement m'initie au monde des arts visuels. Mais avec l’expérience accumulée depuis les années il était plus naturel pour moi de m'orienter vers le monde 3D de la sculpture et de l’assemblage.

Nouveau couple, nouveau projets, parce que moins de six mois après notre rencontre nous signons le slingshot géant au cœur du parc La Fontaine. Une oeuvre in situ en hommage à Frédéric Back et son film: l’homme qui plantait des arbres. Il s’agit d’un lance-pierre qui lance des glands de chênes géants. Rien de moins pour que l’endroit devienne un incontournable point de repère pour les rendez-vous amoureux et les pique-niques lors des journées ensoleillées.