Visite du centre de tri de Lachute

À en écouter les gens parler, c’est à croire que le recyclage ne sert à rien au Québec, que tout l’effort qu’on fait pour mettre du respect dans son bac (merci à Alaclair Ensemble pour ce refrain) est systématiquement envoyé au dépotoir.

Le deal qui dérape

Quand la Ville de Montréal a fait son appel d’offres en 2007 pour se trouver une entreprise capable de gérer les tonnes de matières recyclables des citoyens de Montréal l’entreprise française, Groupe TIRU, qu’on appelle Rebuts Solides Canadiens (RSC) au Québec, a levé la main avec une offre à 0$[1]. La Ville de Montréal leur a donc laissé les clés du centre de tri de St-Michel et leur en a construit un deuxième à Lachine en 2019. Mais dès 2008, le prix des ballots de matières premières chute d’années en année, passant de 150$ la tonne à 10$ pour la même quantité quelques mois plus tard.

La crise, la crise, c’est pas une raison pour abandonner

Il ne faut pas tomber dans la généralité et accuser tous les centres de tri de ne pas faire un bon travail. Oui, les centres de tri en ont mangé une claque quand la Chine a fermé sa frontière à notre matière mal triée, oui l’Inde a eu la même réaction pour les mêmes raisons à la fin 2019. La vraie crise se trouve uniquement entre les murs du groupe TIRU qui gère les deux centres de tri de Montréal (St-Michel et Lachine).  Plusieurs sont capables de vendre leur matière ici en Amérique et cherchent des débouchés pour que rien ne soit gaspillé.

Visite des installations du centre de tri de Tricentris à Lachute

On recycle bien au Québec

Un centre de tri, ça ne roule pas sur l’or. Plusieurs sont des organismes à but non lucratif ou de réinsertion sociale qui réinvestissent leurs gains pour mettre à jour leur installation et faire de la sensibilisation sur le recyclage. Quelques-uns sont régis par un regroupement de municipalités et les autres sont des entreprises privées. Peu importe la structure de l’entreprise, les ballots qui sortent d’un centre de tri sont la matière première d’une autre entreprise, c’est une des facettes de l’économie circulaire. Il est donc à l’avantage des centres de tri que la qualité des ballots soit à la hauteur des attentes des manufactures pour qu’on s’intéresse à la matière recyclée d’ici.

Avant de #MetsDuRespectDansTonBac dans ton bac vert, réduis ta consommation.


Recycler c’est bien, réduire c’est mieux.


https://www.lapresse.ca/actualites/201310/28/01-4704489-recyclage-un-pari-qui-tourne-mal.php